[Vidéo] L'INTERET DU MANDAT DE GESTION

[Vidéo] L'INTERET DU MANDAT DE GESTION

Interview vidéo croisée entre Damien Leclair, fondateur d'Equitim et François Jubin de WiseAM sur l'intérêt de simplifier l'accès aux produits structurés grâce au mandat de gestion.

1/ Pourquoi avoir mis en place un mandat de gestion en produits structurés en assurance-vie ?

François Jubin : L’intérêt du mandat en produits structurés, c’est de renverser le schéma de commercialisation utilisé habituellement sur les produits structurés.
En assurance-vie, on doit créer un produit, le faire référencer sur des plateformes et après, effectuer les souscriptions auprès des clients. Donc cela prend du temps et puis finalement entre temps les conditions de marché peuvent évoluer et le market timing peut complètement changer. Donc l’inversion du cycle est intéressante parce que l’on dispose déjà des fonds à l’intérieur des mandats de l’argent et on est beaucoup plus réactifs pour pouvoir saisir les opportunités.
 

2/ Comment fonctionne le mandat ?

FJ : il y a une délégation de gestion donnée par le client à WiseAM. On définit au départ avec le CGP et son client un cahier des charges, avec des objectifs de gestion, des contraintes sur la stratégie, sur l’orientation que l’on souhaite donner au mandat et donc tout ça c’est bien paramétré au départ.

Ensuite, en collaboration avec le CGP et Equitim, le gérant, WiseAM en l’occurrence, décide d’allouer en fonction des conditions de marché, les sommes sur les produits structurés, soit en primaire et aussi au marché secondaire source de nombreuses opportunités très intéressantes pour les clients.
 

3/ Quel est le rôle d’équitim ?

Damien Leclair : Equitim, c’est un spécialiste des produits structurés depuis plus de 12 ans.

Notre rôle est très simple, c’est de conseiller WiseAM dans la sélection des produits et des opportunités aux marchés primaire et secondaire. En effet, avec une 20aine d’émetteurs partenaires, nous avons accès à une multitude d’opportunités dont nous pouvons faire la synthèse à WiseAM. Nous discutons, nous échangeons sur ces stratégies d’investissements, à la fois avec WiseAM et avec le CGP, courtier du contrat.

Une fois que WiseAM a tranché sur son allocation, notre rôle est d’assurer la Best Execution au travers d’un appel d’offres formalisé. Ainsi, nous captons de la valeur chez les émetteurs que nous redonnons aux clients dans le cadre de cette gestion sous mandat.

4/ Comment s’effectue le suivi du mandat ?

DL : Ce qui est très intéressant dans cette gestion sous mandat, c’est que comme il n’y a n’a plus de problématique de référencement, le client bénéficie d’une réactivité et d’une diversification beaucoup plus importantes qu’en gestion libre.

Qui dit diversification, dit qu’il faut suivre tous ces différents produits.  Alors, on a mis en place un système de tableau de bord digital et automatisé. Chaque produit est entré à l’intérieur de notre système d’informations avec toutes ses caractéristiques et le tableau de bord ressort à tout moment le détail des produits avec les grandes caractéristiques importantes : les barrières, les prochaines dates de remboursement, le niveau des sous-jacents, les valorisations...
Ce tableau de bord est délivré toutes les semaines au courtier CGP.

5/Quel est le retour terrain des CGP ?

DL :  Tout ce process permet un vrai choix sur le market timing et ce mandat a pour principal objectif d’améliorer la qualité de service et la performance délivrée à l’investisseur.

FJ : Et les CGP ont bien compris les avantages pour leurs clients : nous  opérons aujourd’hui à travers des FID luxembourgeois ou de contrat de droit français et nous rencontrons effectivement un vif intérêt pour le sujet.